Skip to content

6 décembre 2015

Espoir à Paris

Le soir du 1er décembre 2015, des représentants de plusieurs religions, luthériens, juifs ou musulmans, ainsi que des jeunes de tous les pays se sont réunis pour rompre le jeûne pour le Climat. La conscience que l’Humanité est en danger, et vit peut-être ses dernières années de relative paix et sécurité planait dans la pièce, remplie cependant d’espoir.

L’année passée, le cyclone Hayian dévastait les Philippines, faisant 6200 morts et un million de sans-abris. Le négociateur des Philippines a alors entamé un jeûne. Des milliers de personnes partout dans le monde se sont jointes à lui et s’abstiennent de manger le premier de chaque mois. L’événement réunit des croyants de plusieurs religions, des personnalités, et des écologistes engagés pour le climat.

Le jeûne est une période d’abstinence. Lors du jeûne pour le climat,nous évitons de manger jusqu’au soir, le premier jour de chaque mois. Nous pouvons aussi l’organiser d’une manière personnelle, par exemple en s’abstenant de sucre, de viande ou d’alcool. Un jeûne carbone consiste à éviter les émissions de CO2. Ce jour-là, évitons d’utiliser les transports ou d’acheter des objets.

http://www.eglise.catholique.fr/…/je%C3%BBne_pour_le_climat…
Jeûneurs célèbres

Le jeûne est aussi un moment de méditation et de prière, il constitue un moment de rupture d’habitudes et de dépassement de soi-même.

Il est présent dans plusieurs pays du monde. Dans certains d’entre eux, le jeûne est le seul mode d’expression politique possible, et le seul moyen de montrer la détermination des citoyens à sauver le climat. Partout, il donne la mesure de la gravité de la question climatique. Des millions, ou même des milliards de vie sont en jeu.

Gandhi a utilisé le jeûne comme technique de lutte non-violente qui lui permis d’obtenir l’indépendance de l’Inde en 1950.
Il était un dirigeant politique, guide spirituel et instigateur de l’indépendance indienne. Il a inventé la résistance par désobéissance civile non-violente. Religieux, Gandhi vivait simplement, et méditait. Il faisait et lavait ses propres vêtements et mangeait seulement ce que les pauvres pouvaient se permettre. Sa philosophie était remplie de bonté et d’humilité. Il a déclaré entre autres qu’au cœur de toutes les religions se trouve l’amour. Gandhi a fait des nombreux jeûnes pour se purifier mais aussi comme moyen de protestation.
En lisant des publications scientifiques sur le climat, j’ai pris conscience que le changement climatique menace une grande partie de la planète, et qu’il peut bouleverser les vies de tous les Hommes. Je me suis jointe au jeûne pour montrer le sérieux du danger climatique, et mon désir de sauver les vies humaines.

Lors de la soirée de rupture du jeûne, des poèmes slams nous ont assené la dévastation des typhons et le beauté du monde. Isabela Borgeson, (https://www.facebook.com/fastfortheclimate/videos/vb.1424014747853358/1673638739557623/?type=2&theater) originaire des Philippines a déclamé un poème poignant. Sa beauté nous a totalement ouvert au vécu des habitants des Philippines après un typhon, un instant nous contemplions avec eux les corps des morts dans la ville dévastée.

Xiuhtezcatl Martinez, jeune Amérindien, membre des Gardiens de la Terre a parlé de la nécessité de sauver la Terre. Les gardiens de la Terre sont un groupe de jeunes, voire très jeunes écologistes, artistes et musiciens, qui veulent contribuer à créer le Futur positif de la Terre, qu’ils croient possible.

Jaiia Xii, Australien de 17 ans , autre membre des Gardiens de la Terre, m’a par la suite confié qu’il y a énormément de solutions technologiques et que nous pouvons sauver la planète. D’après lui, nous avons besoin d’énergie renouvelable, d’en finir avec les conflits qui engendrent la haine et la colère, d’une agriculture durable, et de cesser de manger de la viande. Nous devons nous reconnecter à nous-mêmes, aux autres, et à la Terre. Il nous conseille de nous comporter avec amour envers nous-mêmes et la planète.

https://www.facebook.com/350.org/videos/vb.12185972707/10153746794792708/?type=2&theater
Jaiia Xii (bonnet rouge)

Après les poèmes, une chanteuse a invité les personnes présentes de danser la danse de Mandela. J’ai été inondée d’espoir et de joie. Mandela a réussi à libérer son peuple de l’Appartheid, et aujourd’hui aussi, le monde peut changer pour le mieux. Nous sommes face à d’immenses périls et des grands espoirs. Notre civilisation pourrait résoudre la faim dans le monde en une dizaine d ‘années, et ainsi libérer l’Humanité du désespoir. Mais il semble que le réchauffement anthropique ait déjà causé la famine du Sahel (GIEC) , et nous pourrions voir bientôt le Bangladesh inondé et les populations d’Afrique et d’Inde succomber aux vagues de chaleur et aux famines climatiques.

Je suis ressortie remplie d’espoir. Les personnes présentes souriaient, paisibles, s’enveloppant dans le bien-être, et la paix. J’ai vu une jeunesse heureuse. Ils ont agi pour le climat, ont jeûné, prié pour certains d’entre eux.
J’ai l’impression que leur vie, régie par des règles de santé, modération et d’engagement écologique, leur donne des forces et une disponibilité suffisante pour accomplir des grandes choses dans ce monde. Elle semble aussi leur apporter le bonheur. Nous sommes peut-être à l’aube de grands changements sur la Planète, et ils vont les accomplir. Je suis fière de les avoir rencontrés.

 

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :