Skip to content

2 degrés ne constituent pas une limite sûre

18 juin 2015

Le dialogue d’experts de l’Organisation Météorologique Mondiale, du GIEC et du Hadley Center pour la prédiction et la recherche sur le climat vient de rendre ses conclusions: Nous vivons la période la plus chaude de mémoire d’homme. L’Organisation Météorologique Mondiale a rapporté que 14 des 15 dernières années étaient les plus chaudes enregistrées, et 2014 a, pour l’instant, battu tous les records. Si nous dépassions une limite de température, une diminution active de CO2 dans l’atmosphère pourrait permettre de la réduire, mais même alors, il faudrait des centaines d’années pour que la fonte des glaces, le niveau de la mer, la température des océans et les courants atmosphériques se stabilisent. Les experts considèrent qu’à court terme, il est difficile de prédire à quelles périodes le réchauffement sera rapide ou lent. Seule l’évolution de température sur plusieurs décennies donne une indication fiable du réchauffement. Les émissions de gaz à effet de serre peuvent aussi avoir d’autres conséquences, comme par exemple l’acidification des océans, qui ne sont pas encore bien connues. D’après eux, pour limiter le réchauffement à 2 degrés, nous avons besoin d’une forte réduction d’émissions globales à court ou moyen terme, et d’émissions nulles ou négatives dans la deuxième moitié du 21ème siècle. Plus nous attendons, plus nous devrons réduire les émissions par la suite. Même si nous acceptions 3 degrés de réchauffement, une profonde transformation du système énergétique et une réduction d’émissions jusqu’à zéro autour de 2100 seraient nécessaires. Nous subissons déjà les conséquences du changement climatique. Il touche la production agricole de nourriture, et les pêcheries. La montée du niveau de la mer attaque les zones côtières, la fonte des banquises, le changement de l’écosystème arctique, une mortalité accrue des forêts, et des récifs coralliens. D’autre part, les risques climatiques sont déjà élevés dans certaines régions. L’écosystème arctique est en grand danger, et en Europe, les risques de restrictions d’eau, de chaleurs extrêmes et de feux de forêt sont actuellement moyens et vont aller en augmentant. Un réchauffement de 2 degrés, qui pourrait être près du double au milieu des continents, comporte des nombreux dangers. Les changements ont déjà commencé, et l’augmentation de la température va accroître le risque de graves conséquences. La limite de 2 degrés a été a l’origine proposée comme barrière qui nous protégerait des dangers du réchauffement. Le comité d’experts considère que ceci n’est plus valable, car les dangers sont bien présents en dessous. Ce rapport fait état de mort et de feux de forêts, et permafrost se réchauffe. Le rapport ne s’étend pas sur les conséquences de ces phénomènes. Ils portent cependant le risque d’une libération de carbone qui accélérerait l’effet de serre. Le rapport conclut que dans un monde plus chaud de deux degrés, il subsiste encore des nombreuses possibilités d’adaptation pour l’Humanité. Par contre, si la température globale monte de 4 degrés, les mesures d’adaptation deviendront dérisoires. Dans ce cas, il y aurait des graves risques de sous-alimentation, inondations généralisées, et mortalité importante. Limiter le réchauffement a 2 degrés réduirait ces risques, mais bien de systèmes et de personnes ayant des possibilités d’adaptation limitées seront encore en très grand danger. On ne peut pas appeler 2 degrés une limite sûre. Il s’agit plutôt d’une limite supérieure et il serait souhaitable que le réchauffement soit maîtrisé avant.

http://unfccc.int/science/workstreams/the_2013-2015_review/items/7521.php

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :