Skip to content

Guy Macpherson craint une fin immédiate de notre civilisation

10 mars 2015

Guy Macpherson, professeur de ressources naturelles aux Etats-Unis, craint que le réchauffement climatique n’ait des conséquences immédiates et catastrophiques. Selon lui, dès 1 degré de réchauffement, seuil que nous touchons presque, le réchauffement pourrait déclencher une réaction en chaîne. Il y a en effet déjà des signes inquiétants de changements dus au réchauffement.

Les données géologiques suggèrent que par le passé, la température de la Terre est déjà montée de 5 degrés en 13 ans. Un changement climatique aussi brutal est possible.

Le permafrost dégèle et pourrait libérer plus de gaz carbonique et de méthane, qui augmenteraient l’effet de serre.

Selon Guy Macpherson, à 2-3 degrés de réchauffement, nous risquons de perdre le plancton des océans. Actuellement, les plantes et le phytoplancton absorbent une partie du gaz carbonique de l’air, utilisent le carbone pour former leur corps, et fabriquent notre oxygène. La perte du phytoplancton provoquerait la disparition d’une grande partie d’espèces océaniques, nous priverait d’une partie d’oxygène, et conduirait à une accumulation plus rapide de gaz carbonique dans l’atmosphère.

Guy Macpherson craint que l’humanité ne perde son habitat, et la possibilité de produire ses aliments sur Terre, avant 2030.

Il voyage actuellement en Europe, et donnera une conférence publique à Genève le 22 avril. https://www.facebook.com/events/1552837794976694/

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :