Skip to content

Le réchauffement produit déjà des conséquences graves, et les mesures de réduction de CO2 sont urgentes

9 novembre 2014

L’IPCC, groupe de scientifiques étudiant le changement climatique, s’est réuni à Copenhague fin octobre. Le 2 novembre, un cinquième rapport de synthèse sur le réchauffement climatique a été rendu public. Ce document confirme que nous sommes responsables de ce phénomène, qu’il produit déjà des effets graves et irréversibles et qu’il est probable qu’il continue et s’aggrave. Nos émissions de carbone au 21ème siècle vont déterminer le climat à la fin du siècle. La réduction de nos émissions de CO2 et des mesures d’atténuation sont inévitables. Si elles sont appliquées dans les prochaines décennies, elles limiteront les conséquences du réchauffement à la fin du 21ème siècle.

Entre la fin du 19ème siècle et le début du 21ème, la température terrestre a augmenté de 0.78 degrés. Nous subissons déjà des effets graves et irréversibles. L’essentiel de l’énergie captée par le réchauffement s’accumule dans les océans, qui sont aussi sont devenus plus acides. La taille des glaciers a diminué, la perte de glace par le Groenland s’est accélérée ces vingt dernières années. Le niveau des mers monte aussi plus vite. Les températures du permafrost se sont élevées. Nous avons probablement aussi influencé le cycle de l’eau, l’augmentation de l’humidité atmosphérique et des précipitations abondantes. Il y a plus de jours très chauds et moins de jours très froids, la mortalité due à la chaleur a augmenté. Le changement climatique a réduit la production du blé et du maïs sur Terre. Les extrêmes climatiques sont en général suivis par des brusques hausses de prix des aliments.

Les émissions de gaz carbonique croissent, et se sont accélérées entre 2000 et 2010. La hausse vient surtout de l’industrie et du bâtiment.

L’IPCC prévoit que la surface de la Terre sera plus chaude au cours du 21ème siècle. Il est très vraisemblable que nous subirons plus de vagues de chaleur et de précipitations extrêmes. L’océan va continuer à se réchauffer et à s’acidifier, et le niveau des mers à monter. Le réchauffement est irréversible pour des siècles à moins que nous extrayions le CO2 de l’atmosphère. Il risque de perturber profondément les vies humaines en causant des maladies graves, des inondations, des tempêtes et des périodes de chaleur extrême, la rupture des infrastructures et des services essentiels. Nous perdrions des écosystèmes entiers et des nombreuses espèces vivantes. L’alimentation et l’eau deviendraient un problème, en particulier pour les populations les plus pauvres (résumé fidèle du rapport).

Les estimations des coûts existent seulement pour un réchauffement limité, que nous dépasserons sans atténuation (rapport IPCC). Combien de temps pourrons-nous reconstruire?

Le rapport affirme que nous pouvons éviter les pires conséquences par une réduction importante de nos émissions de gaz à effet de serre dans les prochaines décennies. Il recommande de passer dès que possible aux énergies propres, telles que le solaire et l’éolien. Les experts considèrent que l’atténuation du changement climatique est aussi nécessaire. Ils conseillent surtout l’afforestation et l’augmentation de la biomasse, des techniques naturelles utilisant les plantes pour capter le CO2 atmosphérique. Le groupe d’experts recommande aussi de manger moins de viande pour garder assez de terres pour les forêts et les cultures alimentaires.

http://www.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar5/syr/SYR_AR5_LONGERREPORT.pdf

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :