Skip to content

La forêt africaine malade du manque d’eau

4 septembre 2014

La forêt congolaise est la deuxième plus grande forêt tropicale du monde. Elle abrite des millions d’espèces végétales et animales, et les arbres contiennent plusieurs milliers de tonnes de carbone. Aujourd’hui elle souffre du manque d’eau. Cette dernière décennie, les pluies au dessus de la forêt Congolaise se sont réduites d’environ 10%, et la température a augmenté. Les réserves d’eau contenues dans le sol, surtout dans le fond des vallées, ont diminué et pourraient s’épuiser. Les feuilles et les troncs contiennent moins d’eau. L’état de la forêt est visible sur les photos satellites, qui montrent que la couleur de la végétation a changé. Le vert est moins intense. Ce changement de couleur signifie en réalité que les feuilles des arbres de la forêt congolaise se dessèchent, jaunissent et tombent. L’effet touche l’essentiel de la région boisée, sur deux millions de kilomètres carrés, et s’accentue à mesure que les pluies diminuent. Des scientifiques chinois ont fait ses constations récemment, en observant des photos satellites et des mesures du contenu en eau de la végétation et du sol.

Les arbres qui perdent leurs feuilles lors de la sécheresse en reforment des nouvelles dès que la pluie revient, mais si celle-ci se prolonge, elle peut conduire à la mort des arbres. Les auteurs comparent la région observée à la forêt ghanéenne, ou la sécheresse s’installe et s’aggrave depuis 50 ans. Les précipitations ont diminué de 22% et les températures maximales ont augmenté. Au Ghana, les arbres tropicaux sont progressivement remplacés par des espèces plus résistantes à la sécheresse. Les auteurs de l’étude suggèrent que la forêt congolaise peut suivre la même évolution, s’adaptant progressivement au manque d’eau. Il faut cependant noter qu’au Congo, les précipitations ont diminué plus rapidement qu’au Ghana aux cours de ces dernières années. Les photos satellites montrent que cette immense forêt est malade, et nous espérons seulement qu’elle pourra s’adapter et survivre.

Widespread decline of Congo rainforest greenness in the past decade. Zhou L, Tian Y, Myneni RB, Ciais P, Saatchi S, Liu YY, Piao S, Chen H, Vermote EF, Song C, Hwang T. Nature. 2014 May 1;509(7498):86-90.

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :