Skip to content

4 degrés de plus en Europe dans 15 ou 30 ans ?

4 septembre 2014

Les négociations internationales pour limiter le réchauffement terrestre à 2 degrés Celsius peinent à aboutir, et cette hausse de température paraît désormais inévitable. Mais que nous réserve-t-elle exactement?

Une nouvelle étude a simulé l’évolution du climat européen. La température globale atteindra probablement deux degrés au dessus des températures préindustrielles entre 2020 et 2060. Les calculs indiquent que la hausse de température en Europe sera alors plus importante. Les températures régionales s’élèveront jusqu’à 4 degrés. Il fera plus chaud partout en Europe. En été, les hausses de température les plus importantes sont prévues dans la péninsule Ibérique et dans la région méditerranéenne. En Espagne, en France et dans les Balkans, les températures maximales monteront bien au dessus de 40 degrés.

Que ferons-nous lors de vagues de chaleur à 45 degrés ? Elles auront des nombreuses conséquences sur notre vie, elles mettront en danger la santé humaine, l’agriculture et augementeront la consommation d’énergie pour la réfrigération. La France et le Sud de l’Europe recevront moins de pluie en été, et les étés seront secs. Par contre, il pleuvra plus en Europe du Nord et de l’Est, et l’on craint des inondations aux lourdes conséquences économiques (Vautard 2014).

La France risque aussi des inondations et son littoral est déjà grignoté par la mer (Jouzel). En hiver, l’Europe du Nord se réchauffera le plus. Les températures minimales s’éleveront de 5 à 8 degrés. Ces modèles ne prévoient pas d’augmentation de tempêtes en Europe (Vautard).

Cette étude présente un futur relativement proche, une Terre à 2 degrés au dessus des températures préindustrielles, attendue vers le milieu du 21ème siècle. Tout au long de notre vie, nous verrons ces changements climatiques se produire. Ils nous toucheront directement, et il nous faut nous y préparer dès aujourd’hui. Nous devrons faire face à des nombreux problèmes, l’infrastructure doit être adaptée et par-dessus tout, nous devons éviter une hausse de températures plus importante. Car si la température terrestre moyenne monte de 4 degrés, en France nous risquons des ‘poches de chaleur’ à dix degrés au dessus de la température actuelle, des sécheresses et des atteintes plus importantes des régions côtières (Jean Jouzel).

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :