Skip to content

Vaccins et dégâts neurologiques

14 janvier 2013

Chez les vétérans de la guerre du Golfe sévit une maladie étrange appelée syndrome de la guerre du Golfe. Elle cause la fatigue, la perte de contrôle des mouvements et des problèmes neurologiques parfois mortels,  comme la SLA (sclérose latérale amyotrophique). Chez tous les soldats touchés, les neurones moteurs de la moelle épinière et du cerveau sont en dégénérescence. 

SLA est aussi fréquente dans la population de l’île de Guam, dont le sol contenait de l’aluminium.  Le métal a probablement causé la maladie de l’île de Guam, et provoque des dégâts neurologiques. Tous, nous sommes en contact avec l’aluminium par la vaccination. L’hydroxyde d’aluminium est un adjuvant utilisé en vaccination pour stimuler la réponse immunitaire et rendre le vaccin plus efficace.

Les soldats partant pour la guerre du Golfe ont été vaccinés jusqu’à 6 fois contre l’antrax. Ils ont reçu une dose d’adjuvant de 200 ug/kg d’hydroxyde d’aluminium. Des scientifiques canadiens ont injecté une dose similaire à des souris. Les animaux ont développé des dégâts moteurs et des problèmes de mémoire. L’aluminium a pénétré le système nerveux de ces souris et s’est accumulé dans la moelle épinière et le cerveau. Les scientifiques ont aussi observé que les microglias sont activés.  Ces centres immunitaires du système nerveux sont aussi activés dans la SLA. Dans cette maladie, leur activité anarchique conduit à la mort (apoptose) des neurones moteurs.

 Chez les souris vaccinées avec de l’hydroxyde d’aluminium, les neurones moteurs du cortex et de la moelle épinière meurent aussi, ce qui explique les dégâts neurologiques. Les neurones de ces souris contiennent aussi une protéine modifiée trouvée chez les malades de l’Alzheimer, la protéine Tao hyperphophorylée. 

 Les effets de l’injection d’hydroxyde d’aluminium à des souris ressemblent au syndrome de la guerre du Golfe. Les expériences sur les souris montrent que la maladie neurologique peut être causée par une vaccination excessive avec cet adjuvant. Malheureusement, l’hydroxyde d’aluminium est aussi présent dans la plupart des vaccins administrés aux enfants en bas âge. Atteint-il le système nerveux de l’enfant? S’accumule-t-il dans les neurones?  Le professeur français Gherardi déclare que 50% de l’hydroxyde d’aluminium injecté passe dans le sang et s’accumule dans système nerveux. Il incrimine l’aluminium dans le sydrome post-vaccinal de myofascite à macrophages. 

La vaccination et les antibiotiques ont quasi supprimé l’omniprésente peur de la mort par maladie des siècles passés. Si la plupart des vaccinations semblent inoffensives, elles causent parfois des complications que nous commençons seulement à relier aux vaccins. Des maladies auto-immunes se développent à l’injection ou des années plus tard. Les vaccins de plus en plus nombreux pourraient-ils déclencher des dégâts neurologiques à long terme? 

J Inorg Biochem. 2009 Nov;103(11):1555-62. Epub 2009 Aug 20.

Aluminum hydroxide injections lead to motor deficits and motor neuron degeneration.

Shaw CA, Petrik MS.

Source

Departments of Ophthalmology and Visual Sciences, University of British Columbia, Vancouver, British Columbia, Canada. cashawlab@gmail.com

2012

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :